Sep

28

2017

Participation de la CICAD au rapport de l’ONU sur « les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée. »

Le rapport sur « les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée » réalisé par le Haut Commissariat aux droits de l’homme sera présenté en octobre lors de la 72e Assemblée Générale de l’ONU à New-York.

La CICAD a été invitée à participer à ce rapport en faisant part de son expertise sur la situation de l’antisémitisme en Suisse romande. Parmi les points abordés, la CICAD a rappelé que la violence antisémite du terrorisme djihadiste constitue actuellement la plus grave menace pour les communautés juives d’Europe.

Autre préoccupation majeure, l’activisme des groupes d’extrême-droite, associé à la montée en puissance du populisme et à la trivialisation de l’extrémisme en Europe. La Suisse n’est pas à l’abri de ce phénomène et les groupes d’extrême-droite bénéficient directement des lacunes du droit pénal. La CICAD rappelant que la législation suisse autorise dans l’impunité l’existence de partis racistes, la diffusion et la vente d’artefacts nazis, et l’organisation de rassemblements et de concerts néonazis. Par ailleurs, il est difficile en Suisse de combattre les mouvements néonazis, extrémistes et d’extrême-droite. La norme antiraciste de la législation fédérale n’autorise pas à ce jour la CICAD à intervenir dans les procédures judiciaires.

En ce qui concerne le négationnisme, la CICAD indique qu’un nombre alarmant d’articles et de commentaires avaient été diffusés dans les médias francophones de la Suisse en 2016; 20 % de ceux qui ont été enregistrés nient les faits, la portée, les mécanismes ou l’intention du génocide du peuple juif par l’Allemagne nazie.

L’analyse complète de la CICAD est disponible en téléchargeant le rapport.
Le présent document est soumis en application de la résolution 71/179 de l’Assemblée générale sur la lutte contre la glorification du nazisme, du néonazisme et d’autres pratiques qui contribuent à alimenter les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée, dans laquelle l’Assemblée a prié le Rapporteur spécial sur les formes contemporaines de racisme, de discrimination raciale, de xénophobie et de l’intolérance qui y est associée d’établir un rapport sur l’application de la résolution, en se fondant sur les vues recueillies auprès des gouvernements et des organisations non gouvernementales dont la CICAD, en vue de cette soixante-douzième session.

 

Source : CICAD, 28 septembre 2017

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.